mercredi 23 septembre 2015

L'équinoxe d'automne : Mabon.

L'automne.
Ma saison préférée.
J'aime TOUT en automne. La température, la lumière, les fruits et légumes (COURGES), les vêtements, les couleurs, la nature qui s'endort.
Souvent, c'est une période un peu morose pour les gens, mais lorsque l'on sait surfer sur la vague (hello Vata!) c'est une saison tellement reposante!

Aujourd'hui, c'est donc le premier jour de l'automne, l'équinoxe (appelée Mabon dans certaines traditions païennes), une de ces deux journées dans l'année où le jour et la nuit ont la même durée. Et comme à chaque changement de saison, j'aime bien faire un petit rituel. Oh, c'est pas obligé d'être très compliqué, mais juste pour marquer le passage des saisons et pour me préparer à la suite.

Mabon, c'est un temps d'introspection. C'est le moment de récolter l'abondance que l'on a moissonné cette année, de laisser aller ce qui n'a pas poussé et de commencer à réfléchir à planter les graines pour la suite. C'est un moment de "deuil", où on laisse aller et on recommence. C'est le moment où germe de nouveaux projets (personnellement, environs 7 ou 8 différents juste cette semaine) et où on doit rester ancré. Où on doit se concentrer sur notre équilibre. S'occuper de soi-même. C'est aussi un moment de gratitude infinie, pour tout ce que l'on a vécu cette dernière année.

Ce matin, pour ma pratique, j'ai préparé un autel automnal, avec des symboles forts de l'automne pour moi: la feuille d'érable, l'ours, le renard, le bois, le jaspe, le chêne, le chaga.... C'est un de mes autel préféré de ces derniers mois.


Ce soir, je vais faire une méditation automnale que j'aimerai partager. Je la trouve très puissante et elle me permet vraiment de laisser aller plein de choses.

Méditation de l'équinoxe d'automne.
  • S'assoir ou s'allonger dans une position confortable. Commencer à respirer quelques fois profondément, à arriver dans le présent et à relâcher le mental.
  • Pour 7 ou 8 respirations, à chaque expiration, imaginer des racines qui poussent à partir des points d'appuis dans le sol (les pieds, les ischions, le dos). Elles pénètre de plus en plus profondément dans la terre.
  • Puis visualiser que vous êtes le tronc d'un arbre (celui qui vous parle), majestueux avec des branches au-dessus de votre tête. : les feuilles ont revêtues leurs couleur d'automne, elles sont dorées, rouges flamboyant, marrons profond. Elles sont joyeuses et pleine de réconfort.
  • Puis elles tombent une à une. Imaginez que chaque feuille qui tombe représente une chose qui vous est arrivée cette année. Une chose que vous avez faite, que vous avez pensé. Une relation qui a évolué. Que vous les qualifiez de positives ou négatives n'a aucune importance. Elles tombent doucement, légèrement, toutes de la même façon. Et elles sont magnifiques, parcequ'elles ont fait de vous l'arbre que vous êtes.
  • Vous les observez tomber sans les juger puis une à une, vous les remerciez. Toutes. De la gratitude qui vient de plus profond de votre coeur pour toutes les belles choses, mais aussi les épreuves que vous avez traversées.
  • Puis, elles tombent sur la Terre, elles retournent à la Terre. Qui les absorbe et les transforme en énergie positive. Visualiser cette énergie bienfaisante venant de la Terre, sous forme de paillettes d'or qui viennent nourrir vos racines et tout votre corps.
  • Une fois que vous avez assimilé toutes les feuilles que vous vouliez assimiler, laisser aller la visualisation. Respirer plus en conscience et revenez tranquillement en portant cette belle énergie en vous.
Rien ne se perd, tout est un cycle. Et la gratitude permet de tout transformer en une source d'amour inépuisable...


Mon mantra pour cette équinoxe:
Tout ce que je vis a une fonction. Et je suis reconnaissante et pleine d'amour envers toutes ces expériences.

Belle équinoxe d'automne, amis lecteurs!



Lectures:
Chaudron et grimoire
Pagan and wiccan (attation, une video qui se lance toute seule)
Mystic Mama (always)
Un article du Huff (si, si)

jeudi 10 septembre 2015

L'automne c'est Vata!

L'Ayurveda.
Une médecine traditionnelle indienne basée sur la présence des 4 (5) éléments à l'intérieur du corps (sous forme de 3 doshas) et le fait que leur déséquilibre engendre des déséquilibres physiques, émotionnels et mentaux (en très très gros résumé).
En gros, on est tous constitués de 3 doshas (des constitutions Ayurvédique, Vata: l'air, Pitta: le feu et Kapha: la terre et l'eau) en quantité différentes suivant plein de paramètres. La plupart du temps on a un dosha dominant, puis un dosha secondaire qui déterminent certaines de nos caractéristiques (physiques, mais aussi mentales). Et qui ont tendance à se déséquilibrer. 
Si ça te dis, je vais faire un post d'intro sur l'Ayurveda, qui est vraiment une discipline qui me passionne et dans laquelle j'aimerai réellement me former un jour. Pour l'instant, je suis juste une néophyte éclairée et, sans prétendre donner des conseils Ayurvédiques hyper pointus, je veux partager avec toi quelques outils que j'ai intégrés avec succès dans mon quotidien.

L'automne, en Ayurveda, c'est une saison compliquée. C'est une saison Vata, air. Et Vata c'est le dosha qui, de par sa nature est le plus facilement déséquilibré et qui va avoir tendance à déséquilibrer les autres doshas avec lui et réciproquement.

L'automne, vraiment ma saison préférée au Québec!

Vata c'est donc l'air. C'est le dosha du vent, du froid, du manque d'enracinement. C'est le dosha lié au chakra du coeur. En automne, on a tendance à l'avoir en excès ce qui amène des pathologies telles que problèmes de digestions, douleurs diverses, froid (saison des rhumes, hello), anxiété, nervosité, fatigue (oui, le blues de la rentrée n'est pas QUE la faute de la rentrée), impression de manque d'enracinement, peur, impression de ne pas être à sa place. Et c'est d'autant plus vrai si tu as une constitution Vata. C'est un dosha dont tout le monde devrait prendre soin parce qu'il est si volatile, justement. (surtout que cette année, fun, fun, fun, on a en plus un Mercury Retrograde mi-septembre. Je dis ça, je dis rien).
Mais ce n'est pas une fatalité! Au final, c'est plutôt facile de prendre soin de Vata il faut juste un peu de volonté (lorsqu'un dosha est déséquilibré, on a tendance à être attiré de plus en plus vers le déséquilibre, sinon c'est pas drôle) et personnellement, j'applique des techniques qui fonctionnent pour moi! En voici quelques unes
  • Boire chaud. Ou tiède. Tout le temps. Probablement le conseil le plus important pour moi lorsque j'ai Vata dans le plafond. Tisanes, thés, eau chaude (oui oui), lait tiède. On oublie complètement les glaçons et tout ce qui refroidit de manière générale. Moi, ça calme Vata et le résultat est immédiat.
  • Manger des aliments de "Terre". Du chaud, du gras (oui oui, du gras, mais du bon ;)), des noix, des légumes racines, des curry, des épices (pas piquantes), des grains complets, des protéines animales, c'est la saison de la bouffe réconfortantes. Moi, j'oublie le cru. Je fais un moins un curry de légumes racines par semaine en automne (puis de la courge à tous les repas, parce que les courges c'est la vie).
  • Full mode lait doré. Tous les jours. Recette par ici.
  • Se chouchouter. En automne, je passe ma vie à me masser le corps à l'huile. Ça fait parti de la routine ayurvédique de base, mais en automne c'est encore plus important je trouve. Reprendre contact avec son corps (ou aller se faire masser. Un soin ayurvédique à l'huile chaude, le bonheur).
  • Faire des séances de yoga qui ancrent. Les deux pieds au sol ou des séances restauratrices entièrement au sol. Des méditations pour prendre soin du coeur. Des pranayamas calmants. De la douceur et de l'ancrage.
  • Avoir une routine. Vata, c'est la légèreté, l'insouciance. Pour le ramener dans les rangs, avoir une routine mi-li-taire: manger à heure fixe, se coucher et se lever à heure fixe (même les week-ends), éviter le chaos et les surprises. Et ça marche!
Mais il y a plein d'autres choses à faire en Ayurveda en fonction de ta constitution de base. Si ça t'intéresse, je t'encourage vraiment à aller voir un praticien en Ayurveda: lui seul pourra te déterminer une routine en fonction de ta constitution de base mais aussi de tes doshas en déséquilibre au moment où tu le verras! C'est tellement passionnant.

Je serais d'ailleurs curieuse de savoir combien d'entre toi s’intéresse à l'Ayurvéda et connaissent leurs doshas!
Et sinon, t'as des rituels (ayurvédiques ou pas) en automne?



Pour en savoir plus:
Plein de ressources en Ayurveda un peu partout, mais j'aime vraiment beaucoup le site de Banyan. Alors oui, ils vendent plein de compléments (et je ne sais absolument pas ce qu'ils valent) mais leurs articles sont de véritables mines d'or.
Le livre Santé Parfaite de Deepak Chopra: une belle introduction sur les bases de l'Ayurveda.

mercredi 2 septembre 2015

Les ateliers sur le thé de Sebz

Sebz c'est une maison de thé. Et c'est un peu le plus meilleur endroit de Québec.
Je suis complètement partiale parce que j'y ai passé genre beaucoup trop de temps ces derniers mois, puis tout mon été lorsque je n'étais pas à ma formation parce que, long story short je n'avais plus de bureau.
Un peu comme un Starbucks, si Starbucks avait de l'excellent thé, de la bonne musique, une équipe a-do-rable et pas la clim à 18.
Bref, pas du tout comme un Starbucks en fait.

Sebz, j'en avais déjà parlé sur feue le premier blog. C'est une des très bonne maisons de thé de Québec et ma préférée à moi, tant par ses thés d'importation privée (pas de gros volume ici) et son lounge ultra confortable que par le patron et l'équipe qui sont ultra pros, compétents et patients. Même si t'es une quiche en thé.
En arrivant je partais pas de zéro-zéro. Grosse consommatrice du Palais des thés (pré-expansion mondiale, quand ils avaient que 6 ou 7 boutiques), je suis arrivée ici pleine de certitudes sur le thé, certitudes qui ont volés en éclat ("QUOI? le oolong c'est pas un thé pour dormir? ça explique pas mal de choses...."). Parce qu'en fait, non, j'y connaissais rien.
Mais c'est pas grave, chez Sebz, on t'explique, on te conseille et petit à petit, on t'oriente vers moins de thés aromatisés et plus de grands crus. Et ça vaut la peine.



Side note: Ils ont une fantastique collection de Gabacha, ce thé qui agit sur la concentration et le stress (je vous laisse ici avec Caroline -capsule video inside-) et de Pu Er, ce thé ultra bon pour la santé (et super miam miam). Et des tisanes ayurvédiques incroyables. Entre autre. Et on peut acheter en ligne. Je dis ça, je dis rien.

Un des moyens d'éducation de Sebz c'est leurs excellentissimes ateliers. Chaque atelier à un thème (Thé noirs, Thé verts, Oolongs, PuEr, Thé et santé...) en pendant 2 grosses heures, Sébastien le propriétaire passionné, te parle de tout ça et te fait déguster des petites merveilles. Tu sens qu'il s'y connait et qu'il aime ça pour de vrai et qu'il a été sur place, dans les plantations et limite il peut te sortir la biographie des ramasseurs du thé que t'es en train de boire (hello, traçabilité du produit).
J'exagère à peine.
Et c'est ça qui rend ces ateliers passionnants et vraiment cool.
Sérieux, je les conseille à tous ceux qui s'intéressent au thé ou qui veulent approfondir leurs connaissances. Ou détruire leurs idées reçues (du type "le thé noir a plus de caféine que le thé vert", "on peut pas boire de thé lorsqu'on est anémié", "le thé vert c'est le meilleur pour la santé".... #teasing). Ou pour faire un cadeau à quelqu'un qui voudrait découvrir tout ça.
J'en ai fait pas mal l'an dernier et je compte bien combler mes trous cette année. D'ailleurs la saison commence ce mois-ci.
La programmation en cliquant juste ici (réservation bien en avance conseillée).



Le thé fait parti de mon quotidien depuis toujours (quand j'étais toute petite, je buvais du thé à la mûre Éléphant avec mon Papa #LesVraisSavent) et c'est devenu un vrai "outil" avec lequel je vis. Je bois du thé tous les jours, mais maintenant, en fonction de comment je me sens, je sais quel thé va m'être profitable et je vois une vraie différence.

Et j'ai réussi grâce à ça, à arrêter le café qui me faisait vraiment du mal à mon petit système nerveux tout sensible. Yeah!
Un autre bel outil à utiliser (presque) sans modération et très complémentaire au yoga finalement.

Et toi ami lecteur Québécois, tu connais Sebz?
(mais vu qu'il a de beaux partenariats avec beaucoup de studios de yoga de la ville qu'il fourni en thé, j'imagine que oui ;)).
Ça te tente un bel atelier cette saison?

Leur site web
Leur page Facebook
La page Facebook de leur succursale à Lévis.